As soon as you open an account Bet365 will send you a 10 digit Offer Code via email. Receive Your £200 bet365 Welcome Promo Bonus plus £50 Mobile Promo

La Mémoire du CUAT

Le thème 42 de l'Itinéraire historique du CUAT est axé, cette semaine, autour de l'effort du CUAT fourni pour donner à la société de l'information dans la gestion de la vie du club et dans les actvités de communicationDans ce qui suit, Afkarnet vous présente un aperçu sur les fondements de la société de l'information et son inter-action dans la vie quotidienne des tunisiens. 

Le concept de société de l’information  est apparu à la phase post-industrielle  qu’ a connu la société occidentale, de la même manière que la révolution de l’information qui a vu le jour aux débuts de la révolution industrielle. Ces concepts relèvent de l’histoire du développement économique et ont un sens bien précis.

Dans l’histoire économique de l’humanité, cette mutation n’a pas d’équivalent ou du moins n’en avait pas jusqu’à ce que l’on introduise le concept de société de l’information , qui correspondrait à une mutation  d’ampleur aussi considérable.

La période de l’évolution du développement économique de l’humanité est celle de la société de l’information. L’augmentation de la productivité et donc l’accumulation de richesses, vient de la maîtrise de l’information ou du savoir favorisés par le développement de l’éducation  et de la révolution des techniques de l’information  et de la  communication .

Selon les termes de CASTELLS , la société de l’information intègre « savoir et information »  à tous les processus de production et de distribution matérielle. Avec le terme de société de la connaissance, on met l’accent sur le fait que les agents économiques doivent posséder des qualifications supérieurs qu’ils mettront à contribution dans l’exercice de leurs métiers.  

La société de la connaissance est basée sur la capacité technologique à utiliser comme force productive directe, ce qui fait la singularité biologique de notre espèce : son aptitude supérieure à manier les symboles.

Depuis avril 2004, la Médiathèque du CUAT  « CUATmédi@ », créée en 2001, a obtenu le label de bibliothèque associée à l’UNESCO et ce, outre son appartenance au réseau INFOJEUNESSE depuis janvier 1998. Grâce à ses acquis de renommée internationale, le Club UNESCO ALMEDINA - Tunis (CUAT ) a réalisé un programme varié et ciblé orienté essentiellement vers les jeunes.

Animer la Médina de Tunis, favoriser l’accès des jeunes aux TIC et faciliter, au moyen du multimédia, la diffusion aussi large que possible du message de l'UNESCO relatif à la culture de la paix et du concept de la diversité culturelle sont les principaux objectifs des activités et des manifestations prévues dans le cadre du programme de la « CUATmédi@ ».  En effet, cette initiative vise également à préparer les tunisiens notamment les jeunes à s’intégrer à la société de l’information et à participer à la construction des sociétés du savoir prônée par l’UNESCO.

 Dans cette optique, le CUAT a veillé à diffuser l’information sur le concept de sociétés du savoir en incitant le public de la CUATmédi@ à approfondir la réflexion sur les enjeux de la révolution numériques dans nos sociétés et d’établir clairement la différence entre sociétés du savoir et société de l’information. Alors que la société de l’information est fondée sur des avancées technologiques, les sociétés du savoir « prennent en compte des dimensions sociales, éthiques et politiques plus larges ».

Dans un monde en pleine mutation où les technologies de l’information et de la Communication deviennent de plus en plus le principal média dans les échanges de données et de l’information, les jeunes semblent être les utilisateurs ou plutôt les consommateurs potentiels des divers supports. Les «  technologies de l’information et de la communication «  (TIC) sont en cœur de la mutation que nous vivons. On les qualifie trop souvent de l’adjectif «  nouvelles » , alors qu’elles font partie du quotidien de millions de gens. De même, les « technologies de l’information et de la communication »  (TIC) sont également au cœur des modes de création et de diffusion culturelles. ; c’est pourquoi, il est devenu désormais impératif de se pencher sur les questions de l’ éducation des jeunes dans la société de l’information. 

En effet, les participants des dernières sessions des Rencontres Euro-méditerranéennes organisées à Tunis, se sont  penchés sur cette question et ont élaboré une série de recommandations aux Clubs UNESCO de la région et aux pouvoirs publics.

Dans la mesure où l’essentiel du phénomène vient de l’utilisation du savoir par des populations mieux informées, rationalisation du travail , utilisation des TIC pour manipuler le savoir- le terme « société de la connaissance »  est sans doute préférable, mais en terme linguistiques , ce ne sont pas les intellectuels qui peuvent imposer un usage.

Les «  technologies de l’information et de la communication «  (TIC) sont au cœur de la mutation que nous vivons. On lesqualifie trop souvent de l’adjectif «  nouvelles » , alors qu’elles font partie du quotidien de millions de gens. Les «  technologies de l’information et de la communication «  (TIC) sont également au cœur des modes de création et de diffusion culturelles.